Pompe à chaleur et entretien


Jusqu’à cet été, les pompes à chaleur et les climatiseurs n’étaient soumis à aucune obligation de maintenance.

Le décret déposé cet été pour imposer un contrôle des pompes à chaleur tous les 2 ans n’a pas été très ébruité. Ce décret fait suite aux opérations coup de pouce pompes à chaleur à 1€ qui se sont massivement soldés par des installations chez les ménages très modestes.

Cependant il faut savoir que ce décret prend en considération l’ensemble des consommateurs équipés d’une pompe à chaleur ou d’un climatiseur. Cette maintenance obligatoire s’applique à partir d’une puissance de de 4kW. Seulement les chauffe-eaux thermodynamiques ne sont pas concernés.

Peu importe la date de l’achat de la pompe à chaleur ou du climatiseur, l’obligation de maintenance vise le parc déjà installé autant qu’un parc neuf. Pour être en règle, tous les systèmes existants se verront dans l’obligation d’être contrôlé d’ici le 1er juillet 2022.

Un arrêté du 31 juillet 2020 vient compléter le décret du 28 juillet 2020, en assignant une mission très précise et détaillée aux techniciens devant effectuer les maintenances. Cette maintenance est constituée d’un entretien avec une liste de vérifications à effectuer dont le contrôle d’étanchéité, d’éléments à nettoyer et de réglages à faire si besoin est. Les techniciens sont amenés à donner des conseils portant sur le bon usage et les améliorations possibles de l’installation afin de réduire à consommation d’énergie.

Chaque visite de maintenance doit donner lieu à une attestation d’entretien listant les points vérifiés, les défauts présents et les résultats de l’entretien.